Ayez conscience de votre impact écologique en prenant l’avion

  • 28 novembre 2018
  • ParRoméo
  • Voyages
  • 1

Ayez conscience de votre impact écologique en prenant l’avion

Aujourd’hui, acheter un billet d’avion ne coûte que quelques euros mais il s’agit d’un moyen de transport extrêmement polluant et néfaste pour l’environnement. Avec cet article, nous souhaitons simplement vous en faire prendre conscience afin que vous ayez en tête tout cela et que vous changiez vos habitudes de transport. Il existe parfois des alternatives également intéressantes et bien moins polluantes. TripPasCher ne pousse aucunement à l’achat de façon abusive de billets d’avion, nous vous proposons simplement des bons plans et vous pouvez en profiter mais nous souhaitons que ce soit fait de façon raisonnée. Prenez l’avion avec parcimonie, pour le bien de la planète et surtout notre survie.

Quel impact les avions ont-ils sur l’environnement ?

L’avion est moyen de transport de plus en plus utilisé. Néanmoins, cela représente aujourd’hui une part trop importante des voyages car c’est tout simplement le moyen de se déplacer le plus polluant et il parfois utilisé alors qu’il existe d’autres alternatives. Pour vous donner une idée, voici le résultat des émissions de gaz à effet de serre pour un Paris-Lyon (d’après le site Consommer Responsable) :

  • Train : 2h de trajet et 1,49kg de CO2
  • Bus : 6h de trajet et 27,26kg de CO2
  • Voiture : 5h de trajet et 79,49kg de CO2
  • Avion : 1h de trajet et 96,6kg de CO2

On estime aujourd’hui que les transports aériens représentent 2 à 3% de l’émission du CO2 par exemple à l’échelle mondial, un chiffre colossal. De plus, cela concerne uniquement le dioxyde de carbone mais d’autres émissions comme de l’azote sont également rejetées par les avions et sur ces derniers, nous n’avons pas de chiffres précis. Il s’agit donc d’un impact réel et non négligeable, à prendre en compte à chaque voyage. En France, la loi oblige d’ailleurs à indiquer quel sera votre impact écologique lors de la réservation d’un moyen de transport (train ou avion par exemple). Vous pouvez donc connaitre à chaque fois quelle quantité de gaz à effet de serre vous allez rejeter durant votre trajet.

Mesurez l’impact de vos déplacements

Prenez l’habitude de mesurer l’impact de vos déplacements, car c’est important de se rendre compte à quel point on peut polluer. Une fois que vous en avez conscience, vous pouvez déjà faire évoluer vos habitudes. Par exemple, entre un trajet en bus ou en voiture, pour gagner seulement 1h, est-ce que cela vaut le coup de polluer presque deux fois plus comme c’est le cas dans notre exemple pour un Paris-Lyon ? Évidemment que non. Mesurez alors votre impact avec l’un de ces outils :

Pour vous donner une idée plus concrète, aujourd’hui un européen émet plus de 9,1 tonnes de CO2 par an. On devrait pourtant être à 2 tonnes pour éviter de nombreux problèmes comme le réchauffement climatique par exemple. Il s’agit donc d’un vrai problème car si vous faites un Paris > Tokyo avec une escale par exemple, vous êtes déjà à presque deux tonnes rejetées (1,9t).

Pensez à compenser vos émissions de carbone

Si vous partez au Japon ou au Canada, difficile de faire autrement que de prendre l’avion, c’est un fait. Néanmoins, vous pouvez penser à la compensation carbone qui devient alors essentielle. Pour vous aider à comprendre cela simplement, on vous laisse avec cette vidéo :

Cette compensation n’est évidemment pas suffisante pour protéger notre planète. Sauf que si vous mettez en place d’autres actions : manger moins de viande (voir devenir végétarien), acheter des produits en vrac sans emballage, acheter local,… vous pourrez diminuer votre quantité d’émission de CO2. C’est essentiel pour ne pas aller droit dans le mur et c’est surtout la moindre des choses si vous prenez l’avion et que vous polluez ainsi.

Pour compenser vos trajets, le site MyClimate vous propose un outil qui permettra de vous donner alors une idée de ce qu’il est possible de faire pour compenser votre vol.

D’autres alternatives possibles pour certaines destinations

L’avion est une catastrophe écologique, c’est un fait. C’est devenu aujourd’hui un élément incontournable et un moyen de transport banalisé car très peu cher, pourtant, ça ne devrait pas être le cas. Certaines destinations comme Barcelone ou Milan par exemple sont accessibles en train depuis le France et en quelques heures seulement. Cela permet de voyager en réduisant clairement son empreinte carbone par rapport à un vol classique même si un effet le prix est parfois un peu plus élevé. Quand c’est possible, privilégiez vraiment ces transports.

Prendre le train est par exemple possible pour rejoindre de nombreuses villes européennes et votre émission de gaz à effet de serre est bien moindre qu’en avion.

Si vous prenez l’avion une fois par an sur un long trajet, c’est déjà important. Si vous voyagez chaque mois avec une compagnie low-cost, c’est encore pire pour l’environnement et c’est ce que nous souhaitions vous partager aujourd’hui. Ayez conscience de cela, c’est très important. Réduisez au maximum vos voyages en avion et ne rentrez pas dans une « surconsommation » des billets d’avion. Profitez de nos bons plans une ou deux fois dans l’année pour vous offrir un beau voyage, mais n’en abusez pas. Si on continue comme cela, on va le droit dans le mur et on souhaitait vous informer à ce sujet, c’est important pour nous, sincèrement.

Sources d’infos pour cet article : Eco-Volontaire-International

Roméo

Roméo, blogueur à plein temps et passionné par la recherche de tous les vols à moindre coût... Alors je vous partage tous mes bons plans ! ✈️

1 Commentaire

Comment est fixé le prix d'un billet d'avion et pourquoi est-il si bas parfois ?

7 mois ago

[…] Ensuite, il reste quelques euros pour la compagnie aérienne évidemment dans le cas de billets pas chers. La compagnie est alors libre de fixer son prix comme elle souhaite en ajoutant notamment pas mal de services payants : choix du siège, choix de la nourriture en avance etc. Notez tout de même que le cours du pétrole peut aussi jouer sur le prix d’un billet d’avion puisque quand le prix du baril s’envole, il est évident que les compagnies doivent également réajuster le prix du trajet. Un avion consomme beaucoup de kérosène et pollue énormément, pensez alors au passage à compenser votre émission de C02 après un vol. […]

Laisser un commentaire

Ayez conscience de votre impact écologique

L’avion est un moyen de transport qui pollue énormément. Avant de réserver votre billet, nous souhaitons simplement que vous preniez conscience de l’impact sur la planète de ce trajet. Nous vous apportons des idées pour compenser votre empreinte carbone également.